Quelques kilos superflus feraient vivre plus longtemps

Publié le 5 Janvier 2013

En cette période de bonnes résolutions, il serait peut-être bon d'en oublier une, parmi les plus classiques. Celle de perdre un peu de poids. C'est ce qu'indique une analyse sur près de cent études publiée par le Journal of the Medical American Association (Jama).

 

Les personnes en surpoids modéré ou légèrement obèses vivraient plus longtemps que la moyenne. C'est ce qu'indique une étude publiée ce mardi par le Journal of the Medical American Association, rapportée par Le Monde, qui synthétise 97 études couvrant 3 millions de personnes sur la planète.

Selon les chercheurs, celles dont l'indice de masse corporelle (IMC, le poids divisé par la taille au carré) se situe entre 25 et 30, considérés comme étant en surpoids, avaient un risque de mourir 6 % inférieur à ceux pesant un poids dit "normal" (IMC compris allant de 18,5 à 25).

Les tissus adipeux comme réserve d'énergie ?
Les personnes souffrant d'une obésité modérée (IMC de 30 à 35) connaissent un risque de mortalité 5 % inférieur aux personnes de poids normal. Chez les obèses dont l'IMC dépasse 35, le risque de mortalité augmente en revanche nettement, de plus 29 % par rapport aux sujets normaux.

La clé résiderait dans le fait que les excès adipeux fourniraient une réserve d'énergie lors de certaines maladies. Voilà qui allègera quelques consciences !

Rédigé par Agendaide

Commenter cet article