Deux jeunes Français inculpés pour un meurtre en Belgique

Publié le 17 Décembre 2012

Les deux hommes originaires de Lille et Tourcoing ont frappé un sexagénaire avant de lui donner des coups de couteau. Ce dernier est mort des suites d'une hémorragie cérébrale, à l'hôpital.

Leur soirée de vendredi a complètement dérapé. Deux jeunes, âgés de 20 et 25 ans, ont été inculpés dimanche pour le meurtre d'un sexagénaire commis vendredi soir en Belgique. Les deux hommes sont originaires de Lille et de Tourcoing, dans le Nord de la France. 

Ils avaient commencé leur soirée en France, en buvant de la vodka et  fumant du cannabis, a expliqué Marie-Claude Maertens, procureur de Tournai. Ils se sont ensuite rendus de l'autre côté de la frontière en scooter, dans la ville belge de Mouscron. Vers minuit, ils ont sonné à la porte d'un homme de 63 ans qui vivait seul et qu'ils ne connaissaient pas du tout.

Ils sont entrés dans l'appartement du sexagénaire, qui leur a demandé de partir. "Je n'ai pas aimé le ton employé et j'ai vu rouge", a déclaré l'un des deux inculpés à la juge d'instruction, selon le procureur. Ils ont alors commencé par frapper leur victime à coups de pied, de poing et de casque de moto, essentiellement au visage. Les deux jeunes ont fini par lui donner des coups de couteau avant de prendre la fuite. 

Ils sont revenus sur les lieux plus tard dans la nuit, pour rechercher leur casque, et c'est à ce moment-là que la police les a interpellés. La victime, hospitalisée dans un état grave, est décédée dans la nuit de vendredi à samedi, vers 3h du matin. Son autopsie a révélé que l'homme était mort des suites d'une hémorragie cérabrale très grave et des coups de couteau qui lui ont été portés. La magistrate a tenu a précisé que "les deux inculpés reconnaissent avoir porté les coups. Il n'y a pas eu de vol et ce n'est pas un règlement de compte". Tous deux comparaîtront mardi devant la chambre du conseil de Tournai. La magistrate instructrice n'a pas souhaité communiquer l'identité des inculpés.

Rédigé par Agendaide

Commenter cet article